Khénifra – Wikipedia – Méthode pour éduquer un chien

4.8 (75%) 24 votes

Techniques de dressage pour chiot


Éduquer son chien est impératif dès son plus âge : cela pourra vous éviter bien des soucis lors des promenades notamment et pendant la période de socialisation. par ailleurs, travailler l’obéissance permet de renforcer le lien avec votre animal et de faciliter votre ‘ vie à deux ‘. Loin d’être une corvée pour lui, apprendre est aussi une source de contentement pour le chien, qui adore par nature convenir son maître et passer du temps avec lui. Alors autant mettre à profit adroitement les moments que vous allez lui consacrer ! Voici quelques conseils pour débuter à travailler son obéissance, et la marche à suivre pour lui apprendre les ordres de base, phase inévitable de son dressage : une fois acquis, ils seront un précieux atout pour lui comme pour vous.Toute formation devrait être basée sur des récompenses. Donner à votre chien quelque chose qu’il aime réellement, comme de la nourriture, des poupées ou des compliments lorsqu’il montre un agissement spécifique veut dire qu’il est plus susceptible de le renouveler. Il est capital de savoir ce que votre chien aime réellement et quelles sont ses choses favorites. Les gourmandises favorites sont souvent de petites parties de viande ou de fromage. Plus la récompense est importante, plus votre chien appréciera l’entraînement et l’apprentissage. Les meilleurs conseils d’entraînement. Commencez toujours les leçons pour de nouveaux tours dans un lieu tranquille de votre logement, loin de toute distraction. Divisez l’entraînement en sessions courtes mais régulières pour que votre chien ne soit pas submergé. Soyez patient, tout comme nous, les chiens apprennent tous à des rythmes divers, alors ne vous inquiétez pas si votre chien ne ramasse pas les choses tout de suite. Terminez toujours par quelque chose que votre chien sait, pour que la séance se termine positivement. Amusez-vous bien !Les mauvaises surprises quant au moment où un bébé chien doit suivre un dressage formel ont changé pour tenir compte des périodes critiques de socialisation du chien. Les conseils traditionnels suggéraient d’attendre qu’un bébé chien reçoive une série intégrale de vaccins, mais on comprend dorénavant que le risque de sous-socialisation pendant cette importante période de développement gagne de loin sur le risque de maladie éventuelle. Selon l’American Veterinary Society of Animal Behavior, les chiens peuvent commencer les cours de socialisation dès l’âge de sept à huit semaines. Les chiens devraient recevoir au minimum une série de vaccins au minimum sept jours avant le premier cours et un premier vermifuge et devraient être maintenus à jour vis-à-vis des vaccins.Comme vous pouvez vous en douter, aucune technique n’est parfaite. Vous connaissez mieux que quiconque votre animal domestique, donc vous trouverez naturellement les techniques qui auront les meilleurs retombées. Le plus classique est le renforcement positif pour ses retombées bons et adaptés et parce qu’il n’est pas désagréable pour le chien ( par exemple, nous vous conseillons vivement de ne pas utiliser la punition ou les colliers étrangleurs ). Il se peut que cette méthode de renforcement concret ne soit pas infaillible, et si cela se produit, il est préférable de prendre rendez vous avec un spécialiste, car il est envisageable que vous ne l’ayez pas mené à bien ou que votre chien apprenne un petit peu plus lentement.Rappelez-vous que vous aurez besoin de passer quelques minutes chaque jour pour constituer votre chien, villes voisines 10 minutes. choisissez des mots simples que le chien comprend en direct et faites-lui un rappel des commandes et trucs qu’il a déjà apprises, en y ajoutant une nouvelle. enfin, pensez à la qualité de son cadre son dressage. votre chien est plus facilement distrait s’il se trouve entouré par des stimuli. Par conséquent, n’essayez pas de le dresser sur un terrain. Cela risquerait d’être très énervant pour vous de voir de quelle façon il va trotter après d’autres chiens au lieu d’observer vos instructions. Comme la patience est la clé dans la formation de votre chien, il convient de le dresser dans un endroit serein comme dans votre habitation.fondée sur le conditionnement, la méthode du clicker training est spécialement célèbre. Elle revient à faire une association dans la tête du chien le bourdonnement du clicker à une rétribution. dans ce but, il est nécessaire de marquer le moment où votre chien adopte un agissement approprié. Par exemple, si vous lui réclamer de s’allonger et qu’il obéit, vous cliquerez et le récompenserez immédiatement avec une gourmandise. La seule difficulté est existant dans le fait de cliquer dans le bon timing. Les atouts : le chien est attentif au dressage et sait que pour être récompensé, il doit adopter le bon agissement. La communication est meilleure entre le chien et son dresseur et il n’y a pas de rapport de force. Les contraintes : le chien n’obéit pas à la parole, mais au clicker. Cela peut être problématique dans la vie de tous les jours, car il vous faudra alors toujours avoir votre clicker avec vous.Il n’y a pas deux chiens exactement pareils. la majorité des chiens apprennent autrement selon la espèce, la taille, l’âge et l’histoire. consultez comment personnaliser vos techniques et votre style d’entraînement pour avoir les meilleurs résultats. Vous ne devez appeler de votre animal que des actions qu’il connaît. La frustration n’a pas sa place dans une éducation canine respectueuse de chacun.beaucoup des personnes reculent d’horreur devant le mot punition, mais dans le monde de l’éducation canine, cela veut dire simplement l’acte d’essayer de réduire un agissement. Cela ne veut pas dire être méchant avec votre chien ou lui amputer le pouvoir d’achat d’une famille de quelque manière que ce soit. Certaines ‘ punitions ‘ sont acceptables, comme le fait de tourner le dos ou de s’absenter du jeu. De même, tous les renforçateurs ne sont pas acceptables dans l’esprit de la plupart des personnes, comme l’arrêt d’un collier de choc électrique dès que votre chien revient dans une limite imaginaire ou cesse d’aboyer. Cependant, pour façonner et entraîner la conduite de votre chien, vous devrez utiliser à la fois des punisseurs et des renforts. C’est à vous de décider comment vous allez vous y prendre et vous devez sans aucun doute être conscient que vous devez le faire d’une façon humaine et éthique. Vous ne pouvez pas toujours vanter et renforcer, parfois il faudra punir, mais en utilisant seulement des temps morts, des yeux sévères et en ignorant les attitudes non voulus. Sachez que les techniques que vous choisissez pour le dressage auront un résultat impressionnant sur l’amour et la confiance que votre chien vous accorde. par des techniques humaines et éthiques, votre chien apprendra à se sentir en sécurité et protégé autour de vous et sera plus disposé à bosser avec vous et à apprendre.