Salon-de-Provence: chien Joe, de la brigade de police, reconnu héros 2019 – Dresser efficacement son chien

3.6 (79%) 32 votes

Bien élever son chien


votre chien est un animal éclairé. Il vous suffit de lui demander de faire des mouvements à répétition pour qu’il saisisse ce dernier. il est important de évidemment quelques techniques pour améliorer cet apprentissage. Une partie gratifiante de la possession d’un chien est d’entraîner votre chien avec succès. l’éducation est le meilleur moyen de réaliser des liens avec votre chien et vous aidera à établir une bonne relation avec lui. Qu’ils soient jeunes ou vieux – tous les chiens peuvent profiter de l’apprentissage de quelques commandes de base. Un comportementaliste qualifié peut vous aider avec des problèmes de comportement comme l’aboiement excessif, l’agressivité, la démolition et les phobies.il y a aujourd’hui 2 écoles en terme d’éducation canine et ce aussi bien chez les comportementalistes que chez les éducateurs pour les toutous. La première ( dite traditionnelle ) se base sur d’anciennes théories selon lesquelles le chien tente de dominer son éducateur. Par exemple, le chien qui saute, le chien qui vient êtes à la recherche de caresses, qui met la patte sur votre genou, qui ne veut pas donner un os ou son jouet, chercherait constamment à grimper dans la hiérarchie. Il est, selon cette première groupe scolaire, important de montrer qui est le maître et de dominer l’animal. Les partisans de cette méthode, vont, dès lors, organiser leur programme d’éducation autour de ce idée hiérarchique ( manger avant le chien, réaliser des exercices de requête, le mettre sur le dos, proscrire l’accès aux fauteuils, etc ). La deuxième groupe scolaire ( dite nouvelle ou systémique ) à laquelle, aujourd’hui, nous adhérons totalement, a démontré que les anciennes études scientifiques étaient basées sur des observations erronées. Des recherches plus récentes démontrent qu’il n’y a pas de lien de prédominance entre 2 espèces différentes. votre chien est un animal social avec des codes parfois très divers des nôtres. La méconnaissance de ces codes est source d’incompréhension mutuelle. votre chien cherche surtout la sécurité et à s’intégrer dans la dynamique familiale. Certaines techniques de communication particulier, permettent de construire une relation basée sur la collaboration et la confiance.certains des chiens n’auront pas à travailler un seul jour dans leur vie, mais cela ne veut pas dire que l’entraînement n’est pas aussi important. certains des chiens ont besoin d’être socialisés avec d’autres animaux de compagnie et d’autres personnes, il est par conséquent crucial de leur apprendre quelques façons et d’être disposé et capable d’écouter leur maîtres. Chaque chien devrait connaître les principes de base : s’asseoir, rester, intervenir et attendre. la majorité des chiens aiment aussi tirer sur leur laisse, ce qui peut être dangereux lorsqu’il y a de la glace. L’établissement d’une bonne communication est un élément important de toute bonne relation, et il est tout autant essentiel de le faire sur un ton constant et concret.par ailleurs en plus d’études récentes prouvent que le renforcement concret des chiens est beaucoup plus efficace et, finalement, plus fructueux que le éducation impliquant la domination et la punition. Certaines de ces études ont même démontré que la formation impliquant une punition créait en fait d’autres comportements problématiques – à coup sûr un résultat qu’aucun gardien de chien n’a délibérément cherché à atteindre. Une étude intitulée ‘ De l’importance de la cohérence dans la formation des chiens ‘ a été réalisée à l’Université de Southampton au Royaume-Uni et à l’Université des sciences de la vie en Norvège. Il a été proposé dans le Journal of Veterinary Behavior : Applications cliniques et recherche en mai 2007. Le but de l’étude était de déterminer si la punition était un outil vecteur de risque pour les comportements questions, et l’effet combiné sur l’obéissance et les réactions problématiques spécifiques de la rétribution, de la punition, des attitudes et de la structure des règles. La structure des règles est définie comme la permissivité par rapport à la implication et la cohérence dans la solution des règles. L’étude a montré que la punition est en corrélation négative avec l’obéissance et positive avec les problèmes d’entraînement. La structure des règles, y compris la constance des propriétaires, était associée à des degrés plus élevés d’obéissance et à moins de problèmes d’entraînement. Dans une autre étude menée à l’Université de Bristol au Royaume-Uni et publiée dans le Journal of Veterinary Behavior de septembre-octobre 2008 : Applications cliniques et recherche, les résultats montrent que les chiens dressés uniquement avec un renforcement concret présentaient moins de comportements questions. de plus, les chiens dont le propriétaire a eu recours à la punition à l’entraînement étaient beaucoup plus peuvent montrer une réaction de crainte aux autres chiens.Pour débuter le dressage de votre chien il est préférable de commencer dans un endroit serein. Votre chien doit pouvoir rester facilement concentré sur vous et sur vos directives, donc évitez les lieux trop agités. Mais une fois qu’un ordre est acquis vous devez pousser le éducation un petit peu plus loin. Changer d’environnement, testez dans un endroit un peu plus animée, dans votre jardin, un parc, …Le but est d’habituer votre chien à rester concentré sur vous peu importe l’environnement dans lequel vous habitez.L’entraînement au clicker est aussi basé sur le conditionnement de l’opérateur et repose grandement sur les mêmes principes que le renforcement positif. En fait, l’entraînement au clicker peut être regroupé comme une méthode de renforcement concret, plutôt que comme sa nettoyée forme d’entraînement. Il repose sur l’utilisation d’un dispositif pour réaliser un bourdonnement rapide et aigu, tel qu’un sifflet ou, comme son nom l’indique, un clicker pour signaler à un chien quand un agissement recherché est accompli. L’avantage de l’utilisation du clicker training est qu’il signale le moment exact où la conduite désiré est accompli et exactement ce qui est récompensé. Les entraîneurs peuvent ensuite utiliser le clicker pour façonner de nouveaux agissements et ajouter des commandes verbales. en premier lieu, le chien doit être conditionné pour savoir qu’un clic veut dire qu’une récompense arrive. le chien peut alors associer un agissement à un clic et une récompense. pour finir, le commandement verbal peut être introduit pour constituer une nouvelle union. nnC’est une excellente méthode pour apprendre de toutes nouvelles astuces, et elle peut aider à façonner les bases en tâches plus complexes. De nombreux formateurs professionnels utilisent cette méthode. Bien qu’il soit super pour apprendre de nouveaux comportements, l’entraînement au clicker n’est pas nécessairement bien adapté pour ralentir les agissements non attendus. Utilisé avec d’autres techniques d’entraînement, il peut être très efficace pour être sur que vous avez un chien bien entraîné et bien élevé.Ces 5 principes de base sont cruciaux : encouragez votre chien au bon moment, ne laissez pas votre chien ignorer vos directives, soyez clair, pratiquez un peu tous les jours, pratiquez dans divers environnements. Ces principes sont applicables à tous les chiens. peu importe l’exercice sur lequel vous travaillez en ce moment avec votre chien, si votre technique est bonne mais que vous n’avez pas de succès, il y a de fortes chances que vous ne respectiez pas l’un de ces principes. Si vous pensez respecter ces principes mais que vous n’avez pas de résultats, ce sont sûrement vos techniques qui ne sont pas efficaces. dès lors n’oubliez pas qu’il y a des formations pour cela.il existe de multiples techniques pour apprendre à dresser son chien. Si certaines sont efficaces, d’autres, par contre, sont irrespectueuses de l’animal et parfois même redoutables. de toute manière, peut importe la technique que vous allez choisir pour votre compagnon, vous devez vous efforcer de réaliser l’entraînement dans l’harmonie et le respect. Votre animal est votre partenaire, pas votre ennemi.