➤ Border collie, chien de berger, berger, afbc, mouton, alpage. – Dresser efficacement son chien

3.7 (92%) 31 votes

Bien dresser son jeune chien


Êtes-vous prêt à débuter le dressage votre chien ou chiot ? Un bon entraînement et une bonne socialisation font partie des besoins de base de votre chien. il est important de commencer à dresser votre chien le plus vite possible. Au début, le dressage d’un chien peut s’avérer assez difficile, surtout si c’est votre premier chien. La vérité est que dresser votre chien est un très grand projet. Si vous le faites étape par étape, vous trouverez la prestation beaucoup moins intimidante. Voici quelques renseignements pour vous assister à démarrer : Lancez un programme d’obéissance canine : apprenez à établir les fondements de base avant de commencer à dresser votre chien. Renforcement positif : il y a de multiples méthodes différentes de dresser un chien, mais la plupart des professionnels pour chien s’entendent pour dire que la manière positive est la meilleure pour le chien et le dompteur. Entraînez votre chien en se servant de petits jeux : Entraîner votre chien devrait être amusant ! Tout le monde sait qu’il est plus facile d’apprendre lorsque l’on s’amuse bien, alors essayez d’intégrer des petits jeux à votre programme d’instruction canine. Six semaines pour un chien bien dressé : par cet échéancier comme guide, vous pouvez enseigner les bases à votre chien en six semaines environ. Besoin d’aide pour le éducation des chiens ? Songez à demander l’aide d’un dompteur de chiens. Essayez des leçons avec d’autres personnes et/ou des leçons privées.il existe tellement de techniques apprécié d’éducation de chiens qu’il peut être énervant de porter à la connaissance quelle est la meilleure méthode pour votre chien et pour vous en tant que propriétaire. Si habitez cela accablant et déroutant, vous n’êtes pas la seul personne. il existe même beaucoup de désaccord au sein de la communauté de la formation professionnelle des chiens concernant les techniques efficaces et éthiques, et plusieurs techniques se chevauchent ou sont utilisées en tandem pour obtenir les meilleurs résultats. Le renforcement purement positif est une méthode popularisée par des entraîneurs comme Dawn Sylvia-Stasiewicz, qui a entraîné le chien des Obama, Bo. La théorie qui la sous-tend est assez simple. Les chiens répéteront leur bonne conduite lorsqu’elle sera suivie d’une récompense. Un mauvais comportement n’est pas récompensé ou reconnu. Si une punition est infligée, elle prend la forme d’un retrait de récompenses, comme un jouet ou une friandise qu’on supprime. Des réprimandes sévères ou des punitions physiques ne sont pas nécessaires. Cette méthode de formation commence par décerner un comportement désiré immédiatement, en quelques instants, après qu’il se soit produit. De cette façon, le chien en vient à associer l’attitude à la rétribution. Certains entraîneurs combinent cette méthode avec l’entraînement au clicker. Cela donne au chien un signe distinctif du moment exact où l’attitude a été accompli. Les commandes doivent également être courtes et concises. Assieds-toi. Reste. Viens. Le éducation concret donne en général de bons résultats à la hâte, mais ne vous relâchez pas ! Votre chien a beau avoir appris certaines choses très rapidement, cela ne signifie pas que le dressage est quasi achevé…, il est donc préférable de ne pas arrêter le dressage trop tôt. sinon, il sera à mi-chemin !la plupart des chiens n’auront pas à bosser un seul jour dans leur vie, mais cela ne veut pas dire que l’entraînement n’est pas aussi important. la plupart des chiens ont besoin d’être socialisés avec d’autres animaux de compagnie et d’autres personnes, il est donc essentiel de leur apprendre quelques façons et d’être disposé et capable d’écouter leur maîtres. Chaque chien devrait connaître les principes de base : s’asseoir, rester, venir et attendre. la majorité des chiens aiment aussi tirer sur leur laisse, ce qui peut être dangereux lorsqu’il y a de la glace. L’établissement d’une bonne communication est un élément fondamental de toute bonne relation, et il est tout autant crucial de le faire sur un ton constant et concret.il existe aujourd’hui 2 écoles en terme d’éducation canine et ce aussi bien chez les comportementalistes que chez les éducateurs pour chien. La première ( dite traditionnelle ) se base sur d’anciennes théories selon lesquelles le chien essaie de dominer son dresseur. Par exemple, le chien qui saute, le chien qui vient chercher des caresses, qui met la patte sur votre genou, qui ne veut pas donner un os ou son jouet, chercherait constamment à monter dans la hiérarchie. Il est, selon cette première école, important de montrer qui est le chef et de dominer l’animal. Les partisans de cette méthode, vont, dès lors, gérer leur programme d’éducation autour de ce idée hiérarchique ( manger avant le chien, réaliser des exercices de soumission, le mettre sur le dos, interdire l’accès aux fauteuils, etc ). La seconde groupe scolaire ( dite nouvelle ou systémique ) à laquelle, aujourd’hui, nous adhérons totalement, a prouvé que les anciennes études scientifiques étaient basées sur des observations erronées. Des recherches plus récentes démontrent qu’il n’y a pas de lien de prédominance entre 2 espèces différentes. le chien est un animal social avec des pixels parfois très différents des nôtres. La méconnaissance de ces codes est réelle origine d’incompréhension partagée. votre chien cherche surtout la sécurité et à s’intégrer dans la dynamique de famille. Certaines techniques de communication spécialisé, permettent de construire une relation basée sur la collaboration et la confiance.Rappelez-vous que vous aurez besoin de passer quelques minutes chaque jour pour constituer votre chien, villes proches dix minutes. sélectionnez des mots simples que le chien inclut en ligne et faites-lui un rappel des commandes et astuces qu’il a déjà apprises, en y ajoutant une nouvelle. enfin, songez à la qualité de son environnement son éducation. le chien est plus facilement distrait s’il se trouve entouré par des stimuli. Par conséquent, n’essayez pas de le dresser sur un terrain. Cela risquerait d’être très énervant pour vous de voir de quelle manière il va trotter après d’autres chiens au lieu de suivre vos directives. Comme la patience est la clé dans la formation de votre chien, il est préférable de le dresser dans un endroit serein comme dans votre habitation.fondée sur le conditionnement, la méthode du clicker training est particulièrement populaire. Elle revient à associer dans la tête du chien le bruit du clicker à une récompense. pour cela, il suffit de marquer le moment où votre chien adopte un comportement approprié. Par exemple, si vous lui demandez de s’allonger et qu’il obéit, vous cliquerez et le récompenserez directement avec une douceur. La seule difficulté se trouve dans le fait de cliquer au bon moment. Les atouts : le chien est attentif au éducation et sait que pour être récompensé, il doit adopter le bon comportement. La communication est meilleure entre le chien et son éducateur et il n’y a pas de rapport de force. Les contraintes : le chien n’obéit pas à la parole, mais au clicker. Cela peut être problématique dans la vie quotidienne, car il vous faudra alors toujours avoir votre clicker avec vous.Si vous servez vous les bonnes techniques , votre chien s’instruira en s’amusant. Pour qu’elles soient réellement efficaces il est préférable de dresser votre chien tous les jours. nL’idéal étant de pratiquer un ou deux exercices par 24h sur une écourtée durée. Votre chien aura sûrement du mal à rester concentré les premiers jours, soyez rassurés pas d’inquiétude à avoir. nN’oubliez pas de l’encourager à chaque fois qu’il vous regarde. Vous remarquerez qu’une fois que votre chien aura acquis ce réflexe les choses seront de plus en plus faciles pour vous. Avec le temps votre chien sera de plus en plus attentif et de plus en plus longtemps. Vous pourrez ainsi apprendre une infinité de choses à votre chien.il y a de multiples techniques pour apprendre à dresser son chien. Si certaines sont énergiques, d’autres, par contre, sont irrespectueuses de l’animal et parfois même menaçantes. dans tous les cas, quelle que soit la technique que vous allez choisir pour votre compagnon, vous devez vous efforcer d’effectuer l’entraînement dans l’harmonie et le respect. Votre animal est votre partenaire, pas votre ennemi.