⚡ france.com – Educateur canin de Tresses en Gironde, Educanin 33 – Dresser son chien en douceur

3.8 (76%) 25 votes

Comment dresser son jeune chien


Êtes-vous prêt à commencer le dressage votre chien ou chiot ? Un bon entraînement et une bonne socialisation font partie des besoins de base de votre chien. il est important de commencer à dresser votre chien le plus vite possible. Au début, le dressage d’un chien peut être assez complexe, surtout si c’est votre premier chien. La vérité est que dresser votre chien est un très grand projet. Si vous le faites étape par étape, vous aurez le travail beaucoup moins intimidante. Voici quelques renseignements pour vous aider à démarrer : Lancez un programme d’obéissance canine : découvrez à établir les fondements de base avant de débuter à dresser votre chien. Renforcement concret : il existe de nombreuses méthodes différentes de dresser un chien, mais la plupart des professionnels canins s’entendent pour dire que la manière positive est la meilleure pour le chien et le dompteur. Entraînez votre chien avec l’aide de jeux : Entraîner votre chien devrait être amusant ! Tout le monde sait qu’il est plus facile d’apprendre quand on s’amuse bien, alors testez d’intégrer des petits jeux à votre programme de dressage canine. Six semaines pour un chien bien dressé : grâce à cet échéancier comme guide, vous pouvez enseigner les bases à votre chien en six semaines environ. Besoin d’aide pour le éducation des chiens ? Songez à demander l’aide d’un dresseur de chiens. Essayez des leçons à plusieurs et/ou des leçons publiques.il existe énormément de méthodes courants d’instruction de chiens qu’il peut être frustrant de porter à la connaissance quelle est la meilleure méthode pour votre chien et pour vous comme propriétaire. Si vivez cela accablant et déroutant, vous n’êtes pas la seul personne. il y a même beaucoup de désaccord dans la communauté de la formation professionnelle des chiens concernant les techniques énergiques et éthiques, et plusieurs méthodes se chevauchent ou sont utilisées en tandem pour avoir les meilleurs retombées. Le renforcement purement concret est une méthode popularisée par des entraîneurs comme Dawn Sylvia-Stasiewicz, qui a entraîné le chien des Obama, Bo. La théorie qui la sous-tend est assez simple. Les chiens répéteront leur bonne conduite lorsqu’elle sera suivie d’une rétribution. Un médiocre agissement n’est pas récompensé ou reconnu. Si une punition est infligée, elle prend la forme d’un retrait de récompenses, comme un jeu ou une friandise qu’on supprime. Des reproches dures ou des punitions physiques ne sont pas nécessaires. Cette méthode de formation commence par récompenser un agissement désiré en direct, en quelques secondes, après qu’il se soit produit. De cette manière, le chien en vient à associer l’attitude à la rétribution. Certains entraîneurs mélange cette méthode avec l’entraînement au clicker. Cela donne au chien un signe distinctif du moment exact où la conduite a été accompli. Les commandes doivent également être courtes et concises. Assieds-toi. Reste. Viens. Le éducation positif donne en règle générale de bons retombées assez vite, mais ne vous relâchez pas ! Votre chien a beau avoir appris certaines choses très rapidement, cela ne veut dire pas que le éducation est quasi achevé…, il est donc un plus de ne pas stopper le éducation trop tôt. sinon, il restera à mi-chemin !Les raisons les plus évidentes de dresser votre chien sont d’inculquer de bons agissements et de prévenir les attitudes inappropriés de se développer, mais il y a beaucoup d’autres raisons pour lesquelles bosser avec votre chien est décisif, telles que : Compétences nécessaires de la vie courante : le dressage de votre chien vous procure à tous les deux un langage commun et apprend à votre chien de quelle manière consommer à l’intérieur de notre monde. La possibilité : le dressage est le passeport de votre chien pour le monde. votre chien bien dressé peut se rendre à plus d’endroits, croiser plus de gens et vivre plus d’aventures parce qu’il suit les règles. Compétences d’ambassadeur : Les chiens et les humains apprécient être entourés d’un chien poli qui sait bien se tenir. Tranquillité d’esprit : Lorsque votre chien aura maîtrisé son dressage, vous n’avez pas à craindre qu’il s’enfuie en courant et qu’il ne vous ramène pas ou ne vous traîne dans la rue tant que votre épaule n’est pas endolorie. Les liens : Travailler en équipe à travers des exercices d’entraînement de base aide à cimenter votre relation avec votre nouveau meilleur compagnon. Exercice esprit : Les chiens ont besoin de travailler leur corps et leur cerveau. Même si de multiples leçons d’entraînement de base ne requièrent peu de travail physiques, forme esprit de l’exercice peut fatiguer même les chiots les plus actifs.par ailleurs en plus d’études récentes prouvent que le renforcement positif des chiens est beaucoup plus efficiente et, finalement, plus fructueux que le dressage impliquant la domination et la punition. Certaines de ces études scientifiques ont même démontré que la formation impliquant une punition créait en fait d’autres agissements problématiques – à coup sûr un résultat qu’aucun gardien de chien n’a délibérément cherché à atteindre. Une étude intitulée ‘ De l’importance de la cohérence dans la formation des chiens ‘ a été réalisée à l’Université de Southampton au Royaume-Uni et à l’Université des sciences de la vie en Norvège. Il a été proposé dans le Journal of Veterinary Behavior : Applications cliniques et recherche en mai 2007. Le but de l’étude était de déterminer si la punition était un facteur de risque pour les agissements questions, et l’effet combiné sur l’obéissance et les agissements questions spécifiques de la rétribution, de la punition, des attitudes et de la structure des règles. La structure des règles est définie comme la permissivité par rapport à la implication et la cohérence dans l’application des règles. L’étude a montré que la punition est en corrélation négative avec discipline et positive avec les problèmes d’entraînement. La structure des règles, y compris la constance des propriétaires, était associée à des degrés plus élevés d’obéissance et à moins de problèmes d’entraînement. Dans une autre étude faite à l’Université de Bristol au Royaume-Uni et publiée dans le Journal of Veterinary Behavior de septembre-octobre 2008 : Applications cliniques et recherche, les résultats prouvent que les chiens éduqués uniquement avec un renforcement positif présentaient moins de réactions problématiques. de plus, les chiens dont le propriétaire a eu recours à la punition à l’entraînement étaient beaucoup plus susceptibles de montrer une réaction de crainte aux autres chiens.Rappelez-vous que vous aurez besoin de passer quelques minutes chaque jour pour constituer votre chien, communes environnantes dix minutes. choisissez des mots simples que le chien comprend en direct et faites-lui un rappel des commandes et astuces qu’il a déjà apprises, en y ajoutant une nouvelle. pour finir, veillez à la qualité de son environnement son dressage. votre chien est plus facilement distrait s’il se trouve entouré par des stimuli. Par conséquent, n’essayez pas de le dresser dans un parc. Cela risquerait d’être très triste pour vous de voir comment il va trotter après d’autres chiens au lieu de suivre vos indications. Comme la patience est la clé dans la formation de votre chien, il convient de le dresser dans un endroit calme comme dans votre habitation.L’entraînement au clicker est aussi basé sur le conditionnement de l’opérateur et repose grandement sur les mêmes principes que le renforcement positif. En fait, l’entraînement au clicker peut être regroupé comme une méthode de renforcement concret, surtout que comme sa saine forme d’entraînement. Il consiste en l’utilisation d’un dispositif pour faire un bourdonnement rapide et aigu, tel qu’un sifflet ou, comme son nom l’indique, un clicker pour signaler à un chien quand un comportement recherché est accompli. L’avantage de l’utilisation du clicker training est qu’il signale le moment exact où l’attitude désiré est achevé et exactement ce qui est récompensé. Les entraîneurs peuvent ensuite utiliser le clicker pour façonner de nouveaux attitudes et ajouter des commandes verbales. tout d’abord, le chien doit être conditionné pour savoir qu’un clic veut dire qu’une rétribution arrive. votre chien peut alors faire une association un comportement à un clic et une récompense. pour terminer, le commandement verbal peut être introduit pour constituer une nouvelle association. nnC’est une excellente méthode pour apprendre de nouvelles trucs, et elle peut aider à façonner les bases en tâches plus complexes. De nombreux formateurs professionnels emploient cette méthode. Bien qu’il soit excellent pour apprendre de nouveaux réactions, l’entraînement au clicker n’est pas forcément bien adéquat pour freiner les manières non désirés. Utilisé avec d’autres techniques d’entraînement, il peut être très infaillible afin de s’assurer que vous avez un toutou bien entraîné et bien cher.L’entraînement devrait être un bonheur pour vous et votre chien. Certes, il y a souvent des challenges à relever dès que vous travaillez à améliorer vos manières, mais si vous vous sentez souvent frustré par votre chien, c’est le bon moment de bénéficier de d’une contribution. La frustration n’est qu’à quelques degrés de la colère et vous ne serez probablement pas en mesure de faire des progrès en essayant d’entraîner votre chien lorsque vous vous sentez contrarié. Vous devriez également prévoir de solliciter un professionnel si votre chien présente un comportement qui vous rend nerveux ( comme grogner ou mordre ), surtout si vous avez de jeunes enfants . Il est plus sûr de débuter à modifier la conduite avec un professionnel lorsqu’un chien commence à montrer des attitudes importun surtout que d’attendre qu’ils prennent racine.En fin de compte, dresser un chien n’est pas une fine affaire. C’est des cheminement pour apprendre à la bête à respecter l’autorité de son éducateur. Ainsi il est conseillé de connaître les meilleures techniques à employer, pour les apprendre très tôt à son animal de compagnie. Cela veut donc dire lui enseigner comment obéir aux directives basiques, lui apprendre de quelle manière être propre, fonctionner en société, etc. En dehors de ces techniques, les experts donnent aussi des conseils en ce qui concerne la marche à suivre. de toute manière, il faut éviter d’être violent ou méchant avec le chien. Le pouvoir du matériel n’est pas non plus à sous-estimer, dans le éducation du chien. Voila donc autant d’éléments à prendre en compte, pour apprendre les bonnes façons à son chien.