☢ Pour une bourse pour une association de dressage de chiens, un coprésident en justice – Dresser efficacement son chien

4.5 (79%) 21 votes

Techniques d’éducation pour chien


votre chien est un animal intelligent. Il vous suffit de lui demander de réaliser des mouvements à répétition pour qu’il saisisse ce dernier. il faut évidemment quelques techniques pour parfaire cet éducation. Une partie gratifiante de la possession d’un chien est d’entraîner votre chien avec succès. l’éducation est le meilleur moyen de réaliser des liens avec votre chien et pourra vous aider à établir une bonne relation avec lui. Qu’ils soient jeunes ou vieux – tous les chiens peuvent disposer de l’apprentissage de quelques commandes de base. Un comportementaliste qualifié peut vous aider avec des problèmes de agissement comme l’aboiement excessif, l’agressivité, la démolition et les phobies.Toute formation devrait être basée sur des récompenses. Donner à votre chien quelque chose qu’il kiffe réellement, comme de l’alimentation, des bibelots ou des compliments lorsqu’il montre un comportement spécifique veut dire qu’il est plus susceptible de le renouveler. Il est important de savoir ce que votre chien kiffe véritablement et quelles sont ses choses favorites. Les douceurs préférées sont souvent de petits morceaux de viande ou de fromage. Plus la rétribution est importante, plus votre chien appréciera l’entraînement et l’apprentissage. Les meilleurs conseils d’entraînement. Commencez toujours les leçons pour de nouveaux tours dans un lieu tranquille de votre maison, loin de toute distraction. Divisez l’entraînement en sessions courtes mais fréquentes pour que votre chien ne soit pas submergé. Soyez patient, tout comme nous, les chiens apprennent tous à des rythmes divers, alors ne vous inquiétez pas si votre chien ne ramasse pas les choses dès le début. Terminez toujours par quelque chose que votre chien sait, pour que la séance se termine positivement. Amusez-vous bien !Les particularités quant au moment où un chiot doit suivre un dressage formel ont changé pour tenir compte des périodes critiques de socialisation du chien. Les conseils traditionnels suggéraient d’attendre qu’un chiot reçoive une série intégrale de vaccins, mais on comprend désormais que le risque de sous-socialisation pendant cette importante période de développement gagne de loin sur le risque de maladie éventuelle. Selon l’American Veterinary Society of Animal Behavior, les chiots peuvent commencer les cours de socialisation dès l’âge de sept à huit semaines. Les chiots devraient recevoir au minimum une série de vaccins au moins sept jours avant le premier cours et un premier vermifuge et devraient être maintenus à jour au sujet des vaccins.il y a aujourd’hui 2 écoles en terme d’éducation canine et ce aussi bien chez les comportementalistes que chez les éducateurs consacrés au chien. La première ( dite traditionnelle ) se base sur d’anciennes théories selon lesquelles le chien essaie de dominer son maître. Par exemple, le chien qui saute, le chien qui vient chercher des caresses, qui met la patte sur votre genou, qui ne veut pas donner un os ou son jouet, chercherait constamment à grimper dans la hiérarchie. Il est, selon cette première groupe scolaire, important de montrer qui est le chef et de dominer l’animal. Les partisans de cette méthode, vont, dès lors, organiser leur programme d’éducation autour de ce base hiérarchique ( manger avant le chien, réaliser des exercices de soumission, le mettre sur le dos, interdire l’accès aux fauteuils, etc ). La deuxième groupe scolaire ( dite nouvelle ou systémique ) à laquelle, aujourd’hui, nous adhérons entièrement, a démontré que les anciennes études étaient basées sur des observations erronées. Des recherches plus récentes démontrent qu’il n’y a pas de lien de dominance entre 2 espèces différentes. votre chien est un animal social avec des tags parfois très différents des nôtres. La méconnaissance de ces codes est source d’incompréhension partagée. le chien cherche surtout la sécurité et à s’intégrer dans la mobile familiale. Certaines techniques de communication particulier, aident à réaliser une relation basée sur la collaboration et la confiance.Rappelez-vous que vous aurez besoin de passer quelques minutes chaque jour pour constituer votre chien, environs 10 minutes. choisissez des mots simples que le chien inclut sans attente et faites-lui un rappel des commandes et astuces qu’il a déjà apprises, en y ajoutant une nouvelle. enfin, veillez à la qualité de son cadre pendant son dressage. le chien est plus facilement distrait s’il se trouve entouré par des stimuli. Par conséquent, n’essayez pas de le dresser dans un parc. Cela risquerait d’être très décevant pour vous de voir de quelle manière il va trotter après d’autres chiens au lieu d’observer vos directives. Comme la patience est la clé dans la formation de votre chien, il convient de le dresser dans un endroit calme comme dans votre habitation.fondée sur le conditionnement, la méthode du clicker training est spécialement classique. Elle se résume à faire une association dans la tête du chien le bruit léger du clicker à une rétribution. dans cet objectif, il faut simplement marquer le moment où votre chien adopte un agissement approprié. Par exemple, si vous lui réclamer de se coucher et qu’il obéit, vous cliquerez et le récompenserez directement avec une friandise. La seule difficulté se trouve dans le fait de cliquer dans le bon timing. Les atouts : le chien est attentif au éducation et sait que pour être récompensé, il doit adopter le bon comportement. La communication est meilleure entre le chien et son éducateur et il n’y a pas de rapport de force. Les problème technique : le chien n’obéit pas à la voix, mais au clicker. Cela peut être problématique dans la vie quotidienne, car il vous faudra alors toujours avoir votre clicker avec vous.Ces 5 principes de base sont cruciaux : encouragez votre chien au bon moment, ne laissez pas votre chien ignorer vos ordres, soyez clair, pratiquez un peu tous les jours, pratiquez dans éventuels environnements. Ces principes sont applicables à tous les chiens. peu importe l’exercice sur lequel vous travaillez en ce moment avec votre chien, si votre technique est bonne mais que vous n’avez pas de succès, il y a de fortes chances que vous ne respectiez pas l’un de ces principes. Si vous pensez respecter ces principes mais que vous n’avez pas de résultats, ce sont sûrement vos techniques qui ne sont pas efficaces. dans ce cas n’oubliez pas qu’il y a des formations pour cela.une fois que votre chien a maîtrisé toutes les bases, vous pouvez envisager de passer à un niveau plus avancé. Ces challenges aideront votre chien à rester en bonne santé, en forme et stimulé mentalement. de plus, ils vous serviront à renforcer le lien que vous partagez avec votre compagnon canine. Rappelez-vous que la formation est un processus continu. Vous ne serez jamais totalement complet. on vous conseille de continuer à bosser sur l’entraînement d’obéissance tout au long de la vie de votre chien. Les personnes qui apprennent une langue à un jeune âge mais qui cessent de la parler risquent de l’oublier en grandissant. Il en va de même pour votre chien : utilisez-le ou perdez-le. Courir à travers les astuces et les directives les plus élémentaires les assistera à rester frais dans l’esprit de votre chien. par ailleurs, c’est une excellente manière de passer du temps avec votre chien.