☢ OKODOG – Ne payez que si l'éducation de votre chien fonctionne avec OKODOG – Concepts d’éducation canine

4.4 (98%) 30 votes

Comment éduquer son chien


Éduquer son chien est capital dès son plus âge : cela pourra vous éviter bien des ennuis lors des balades notamment et pendant la phase de socialisation. de plus, travailler l’obéissance permet de renforcer le lien avec votre animal et de faciliter votre ‘ vie à deux ‘. Loin d’être une tâche bien ennuyante pour lui, apprendre est aussi une source de bonheur pour le chien, qui préfère par nature plaire son dresseur et passer du temps avec lui. Alors autant mettre à profit intelligemment les instants que vous allez lui consacrer ! Voici quelques conseils pour commencer à travailler son obéissance, et la marche à suivre pour lui inculquer les directives de base, étape dont on ne peut se passer de son dressage : une fois acquis, ils seront un précieux atout pour lui comme pour vous.il y a aujourd’hui 2 écoles en terme d’éducation canine et ce aussi bien chez les comportementalistes que chez les éducateurs pour chien. La première ( dite classique ) se base sur d’anciennes théories selon lesquelles le chien essaie de dominer son maître. Par exemple, le chien qui saute, le chien qui vient voulez profiter des caresses, qui met la patte sur votre genou, qui ne veut pas donner un os ou son jouet, chercherait constamment à monter dans la hiérarchie. Il est, selon cette première école, important de montrer qui est le chef et de dominer l’animal. Les partisans de cette méthode, vont, dès lors, mettre en place leur programme d’éducation autour de ce base hiérarchique ( manger avant le chien, faire des exercices de requête, le mettre sur le dos, proscrire l’accès aux fauteuils, etc ). La deuxième groupe scolaire ( dite nouvelle ou systémique ) à laquelle, aujourd’hui, nous adhérons entièrement, a démontré que les anciennes études étaient basées sur des observations erronées. Des recherches plus récentes démontrent qu’il n’y a pas de lien de prédominance entre 2 espèces différentes. votre chien est un animal social avec des tags dans certains cas très différents des nôtres. La méconnaissance de ces codes est source d’incompréhension partagée. votre chien recherche surtout la sécurité et à s’intégrer dans la dynamique familiale. Certaines techniques de communication spécialisé, aident à construire une relation basée sur la collaboration et la confiance.Pendant des années, les chiens ont tenu des rôles importants aux côtés des gens. bien que la plupart des chiens mènent une vie facile en tant qu’animaux domestiques, beaucoup d’entre eux font leur part du travail pour peser un peu plus dans la maison. Aujourd’hui, plus que jamais, les chiens ont une variété de tâches qu’ils peuvent être entraînés à faire pour aider les hommes. Les chiens ont d’abord été domestiqués depuis loups il y a entre 27 000 et 40 000 ans. Tout au long de l’histoire, ils ont été élevés de façon sélective pour différentes tâches. Les Huskies ont été sélectionnés pour leur robe épaisse, leur corps solide et leur fantastique résistance. le chien à petit gabarit était employé pour cavaler sur une roue. D’autres races ont été sélectionnées pour leur intelligence et leur aptitude à l’entraînement. Alors que une multitude de chiens sont encore employés comme chasseurs, éleveurs et transporteurs, de toutes nouvelles possibilités d’embauche sont apparues avec le changement d’époque. Les autorités utilisent le sens aigu de l’odorat des chiens pour localiser certaines substances qui pourraient être cachées aux regards indiscrets. Certaines études ont montré que les chiens pourraient être efficace de sentir différentes maladies. nnDe plus en plus de gens trouvent une aide précieuse près des animaux d’aide. Ces chiens suivent un entraînement rigoureux aux côtés de leurs maîtres pour apprendre à les aider en cas de besoin. Ces chiens sont parmi les travailleurs les plus acharnés et sont éduqués à des degrés quasi militaires. Même si un chien n’est pas dressé pour être un animal de travail professionnel comme un chien d’assistance ou un chien de police K-9, les chiens peuvent encore faire beaucoup de bien à leurs camarades hommes. de multiples personnes souffrant d’incapacités mineures ou de limitations financières trouvent du plaisir dans les animaux de soutien affectif, dont la simple présence est utile à leur agent cynophile. Ce n’est pas parce qu’un chien n’est pas enregistré sous un titre professionnel ou semi-professionnel qu’il n’est pas spécifique. la plupart des chiens sont curieux de nature et apte d’apprendre et de bosser à nos côtés. Si une certaine performance de Spot est d’apporter des high-fives sur commande ( ou de faire preuve de beaucoup d’intelligence en général ), cela vaut quand même la peine d’être noté.par ailleurs en plus d’études récentes prouvent que le renforcement concret des chiens est beaucoup plus efficace et, en quelque sorte, plus fructueux que le éducation impliquant la domination et la punition. Certaines de ces études ont même prouvé que la formation impliquant une punition créait en fait d’autres comportements questions – sûrement un résultat qu’aucun gardien de chien n’a délibérément cherché à atteindre. Une étude intitulée ‘ De l’importance de la cohérence dans la formation des chiens ‘ a été faite à l’Université de Southampton au Royaume-Uni et à l’Université des sciences de la vie en Norvège. Il a été proposé dans le Journal of Veterinary Behavior : Applications cliniques et recherche en mai 2007. Le but de l’étude était de porter à la connaissance si la punition était un outil vecteur de risque pour les comportements questions, et l’effet combiné sur discipline et les attitudes questions spécifiques de la récompense, de la punition, des attitudes et de la structure des règles. La structure des règles est définie comme la permissivité par rapport à la implication et la cohérence dans l’application des règles. L’étude a montré que la punition est en corrélation négative avec l’obéissance et positive avec les problèmes d’entraînement. La structure des règles, y compris la constance des propriétaires, était associée à des style plus élevés d’obéissance et à moins de problèmes d’entraînement. Dans une autre étude faite à l’Université de Bristol au Royaume-Uni et publiée dans le Journal of Veterinary Behavior de septembre-octobre 2008 : Applications cliniques et recherche, les résultats suggèrent que les chiens éduqués uniquement avec un renforcement positif présentaient moins de comportements problématiques. par ailleurs, les chiens dont l’heureux acquéreur a eu recours à la punition à l’entraînement étaient beaucoup plus peuvent montrer une réaction de peur aux autres chiens.Rappelez-vous que vous aurez besoin de passer quelques minutes chaque jour pour former votre chien, villes proches dix minutes. sélectionnez des mots simples que le chien contient en direct et faites-lui un rappel des commandes et astuces qu’il a déjà apprises, en y ajoutant une nouvelle. enfin, songez à la qualité de son lieu son dressage. le chien est plus facilement distrait s’il se trouve entouré par des stimuli. Par conséquent, n’essayez pas de le dresser sur un terrain. Cela risquerait d’être très énervant pour vous de voir de quelle manière il va trotter après d’autres chiens au lieu de se conformer à vos instructions. Comme la patience est la clé dans la formation de votre chien, il est nécessaire de le dresser dans un endroit calme comme dans votre logement.L’entraînement au clicker est également basé sur le conditionnement de l’opérateur et repose fortement sur les mêmes principes que le renforcement positif. En fait, l’entraînement au clicker peut être regroupé comme une méthode de renforcement positif, plutôt que comme sa nettoyée forme d’entraînement. Il consiste en l’utilisation d’un dispositif pour faire un bruit rapide et aigu, tel qu’un sifflet ou, comme son nom l’indique, un clicker pour appuyer sur le fait que à un chien quand un comportement recherché est accompli. L’avantage de l’utilisation du clicker training est qu’il signale le moment exact où la conduite désiré est accompli et exactement ce qui est récompensé. Les entraîneurs peuvent ensuite utiliser le clicker pour façonner de nouveaux comportements et rajouter des commandes verbales. pour commencer, le chien se doit d’être conditionné pour savoir qu’un clic sous-entend qu’une rétribution arrive. le chien peut alors associer un comportement à un clic et une récompense. pour terminer, le commandement verbal peut être introduit pour former une nouvelle union. nnC’est une excellente méthode pour apprendre de toutes nouvelles trucs, et elle peut aider à façonner les bases en tâches plus complexes. De nombreux formateurs professionnels emploient cette méthode. Bien qu’il soit génial pour apprendre de nouveaux attitudes, l’entraînement au clicker n’est pas forcément bien approprié pour freiner les réactions non voulus. Utilisé avec d’autres techniques d’entraînement, il peut être très efficiente pour s’assurer que vous avez un chien bien entraîné et bien cher.Si vous utilisez les bonnes techniques , votre chien s’instruira en s’amusant. Pour qu’elles soient réellement efficaces il convient de dresser votre chien tous les jours. nL’idéal étant de pratiquer un ou deux exercices par 24h sur une écourtée durée. Votre chien aura sûrement du mal à rester déterminé au début, restez serein c’est normal. nN’oubliez pas de l’encourager à chaque fois qu’il vous regarde. Vous verrez qu’une fois que votre chien aura acquis ce réflexe les choses seront de plus en plus faciles pour vous. Avec le temps votre chien sera de plus en plus attentif et de plus en plus longtemps. Vous pourrez ainsi apprendre une infinité de choses à votre chien.il existe de multiples techniques pour apprendre à dresser son chien. Si certaines sont énergiques, d’autres, en revanche, sont irrespectueuses de l’animal et dans certains cas même dangereuses. dans tous les cas, peut importe la technique que vous allez choisir pour votre compagnon, vous devez vous efforcer d’effectuer l’entraînement dans l’harmonie et le respect. Votre animal est votre partenaire, pas votre ennemi.