☺ Royaume des animaux, Downtown, Casablanca (2019) – Dresser son chien en douceur

4.2 (75%) 20 votes

Gérer son jeune chien au quotidien


Éduquer son chien est primordial dès son plus âge : cela pourra vous éviter bien des ennuis lors des promenades notamment et la phase de socialisation. par ailleurs, travailler discipline permet de renforcer le lien avec votre animal et de aider votre ‘ vie à deux ‘. Loin d’être une corvée pour lui, apprendre est aussi une source de bonheur pour le chien, qui aime par nature convenir son dresseur et passer du temps avec lui. Alors autant mettre à profit intelligemment les instants que vous allez lui consacrer ! Voici quelques conseils pour débuter à bosser son obéissance, et la marche à suivre pour lui apprendre les ordres de base, phase inévitable de son éducation : une fois acquis, ils seront un précieux atout pour lui comme pour vous.il existe énormément de solutions répandu de dressage de chiens qu’il peut être triste de porter à la connaissance quelle est la meilleure méthode pour votre chien et pour vous comme propriétaire. Si vous trouvez cela accablant et déroutant, vous n’êtes pas la seul personne. il existe même beaucoup de désaccord au sein de la communauté de la formation pro des chiens quant aux solutions énergiques et éthiques, et plusieurs techniques se chevauchent ou sont utilisées en tandem pour obtenir les meilleurs retombées. Le renforcement purement concret est une méthode popularisée par des entraîneurs comme Dawn Sylvia-Stasiewicz, qui a entraîné le chien des Obama, Bo. La théorie qui la sous-tend est assez simple. Les chiens répéteront leur bonne conduite lorsqu’elle sera suivie d’une récompense. Un mauvais comportement n’est pas récompensé ou reconnu. Si une punition est infligée, elle prend la forme d’un retrait de récompenses, comme un jouet ou une friandise qu’on supprime. Des reproches sévères ou des punitions physiques ne sont pas nécessaires. Cette méthode de formation commence par décerner un agissement désiré en direct, en quelques instants, après qu’il se soit produit. De cette façon, le chien en vient à faire une association l’attitude à la rétribution. Certains entraîneurs mélange cette méthode avec l’entraînement au clicker. Cela donne au chien un signe distinctif du moment exact où la conduite a été accompli. Les commandes doivent également être courtes et concises. Assieds-toi. Reste. Viens. Le éducation positif donne en général de bons résultats de façon rapide, mais ne vous relâchez pas ! Votre chien a beau avoir appris certaines choses très rapidement, cela ne veut dire pas que le dressage est quasi achevé…, il est donc préférable de ne pas stopper le éducation trop tôt. sinon, il sera à mi-chemin !Les particularités quant au moment où un bébé chien doit suivre un éducation formel ont évolué pour tenir compte des périodes critiques de socialisation du chien. Les conseils traditionnels suggéraient d’attendre qu’un bébé chien reçoive une série complète de vaccins, mais on contient dorénavant que le risque de sous-socialisation durant cette importante période de développement l’emporte de loin sur le risque de maladie éventuelle. Selon l’American Veterinary Society of Animal Behavior, les chiots peuvent commencer les cours de socialisation dès l’âge de sept à 8 semaines. Les chiens devraient recevoir au minimum une série de vaccins au moins sept jours avant le premier cours et un premier vermifuge et devraient être maintenus à jour vis-à-vis des vaccins.par ailleurs en plus d’études récentes prouvent que le renforcement concret des chiens est beaucoup plus efficiente et, finalement, plus fructueux que le dressage impliquant la domination et la punition. Certaines de ces études ont même démontré que la formation impliquant une punition créait en fait d’autres comportements questions – avec certitude un rendu qu’aucun gardien de chien n’a délibérément cherché à atteindre. Une étude intitulée ‘ De l’importance de la cohérence dans la formation des chiens ‘ a été réalisée à l’Université de Southampton au Royaume-Uni et à l’Université des sciences de la vie en Norvège. Il a été publié dans le Journal of Veterinary Behavior : Applications cliniques et recherche en mai 2007. Le but de l’étude était de déterminer si la punition était un facteur de risque pour les agissements problématiques, et l’effet combiné sur discipline et les réactions problématiques spécifiques de la récompense, de la punition, des attitudes et de la structure des règles. La structure des règles est définie comme la permissivité par rapport à la détermination et la cohérence dans la solution des règles. L’étude a montré que la punition est en corrélation négative avec discipline et positive avec les problèmes d’entraînement. La structure des règles, y compris la constance des propriétaires, était associée à des degrés plus élevés d’obéissance et à moins de problèmes d’entraînement. Dans une autre étude faite à l’Université de Bristol au Royaume-Uni et publiée dans le Journal of Veterinary Behavior de septembre-octobre 2008 : Applications cliniques et recherche, les retombées montrent que les chiens éduqués uniquement avec un renforcement positif présentaient moins de attitudes questions. par ailleurs, les chiens dont l’heureux acquéreur a eu recours à la punition à l’entraînement étaient beaucoup plus peuvent montrer une réaction de crainte aux autres chiens.sachez qu’un chien reste un animal et qu’il peut avoir des contre sens inattendues et même menaçantes dans certaines situations. Il est par conséquent essentiel de pouvoir le maîtriser. Si vous avez des enfants par exemple ou si vous vous promenez dans un lieu public, être compétente pour maîtriser son chien est majeur.L’entraînement au clicker est aussi basé sur le conditionnement de l’opérateur et repose fortement sur les mêmes principes que le renforcement concret. En fait, l’entraînement au clicker peut être regroupé comme une méthode de renforcement concret, plutôt que comme sa saine forme d’entraînement. Il repose sur l’utilisation d’un dispositif pour faire un bruit léger rapide et aigu, tel qu’un pipeau ou, comme son nom l’indique, un clicker pour signaler à un chien quand un agissement recherché est accompli. L’avantage de l’utilisation du clicker training est qu’il signale le moment exact où la conduite désiré est terminé et exactement ce qui est récompensé. Les entraîneurs peuvent ensuite utiliser le clicker pour façonner de nouveaux manières et ajouter des commandes verbales. tout d’abord, le chien doit être conditionné pour savoir qu’un clic sous-entend qu’une rétribution arrive. le chien peut alors associer un agissement à un clic et une récompense. pour terminer, le commandement verbal peut être introduit pour former une nouvelle association. nnC’est une excellente méthode pour apprendre de nouvelles trucs, et elle peut aider à façonner les bases en tâches plus complexes. De nombreux formateurs professionnels utilisent cette méthode. Bien qu’il soit génial pour apprendre de nouveaux agissements, l’entraînement au clicker n’est pas obligatoirement bien adapté pour freiner les attitudes non voulus. Utilisé avec d’autres techniques d’entraînement, il peut être très infaillible pour être sur que vous avez un chien bien entraîné et bien cher.Ces 5 principes de base sont fondamentaux : encouragez votre chien dans le bon timing, ne laissez pas votre chien ignorer vos ordres, soyez clair, pratiquez un peu tous les jours, pratiquez dans éventuels environnements. Ces principes sont applicables à tous les chiens. quel que soit l’exercice sur lequel vous travaillez en ce moment avec votre chien, si votre technique est bonne mais que vous n’avez pas de succès, il y a de fortes chances que vous ne respectiez pas l’un de ces principes. Si vous pensez respecter ces principes mais que vous n’avez pas de retombées, ce sont sûrement vos techniques d’instruction qui ne sont pas énergiques. dans ce cas n’oubliez pas qu’il y a des cours pour ça.certains des gens reculent d’horreur devant le mot punition, mais dans le monde de l’éducation canine, cela signifie simplement l’acte d’essayer de réduire un comportement. Cela ne veut pas dire être méchant avec votre chien ou lui amputer le pouvoir d’achat d’une famille de quelque manière que cela soit. Certaines ‘ punitions ‘ sont acceptables, comme le fait de tourner le dos ou de s’absenter du loisir. De même, tous les renforçateurs ne sont pas acceptables dans l’esprit de la plupart des personnes, comme l’arrêt d’un collier de choc électrique lorsque votre chien revient dans une limite imaginaire ou arrêt d’aboyer. Cependant, pour façonner et entraîner l’attitude de votre chien, il faudra utiliser à la fois des punisseurs et des renforts. C’est à vous de décider comment vous allez vous y prendre et vous devez à coup sûr être conscient que vous devez le faire d’une manière des humains et éthique. Vous ne pouvez pas toujours vanter et améliorer, parfois vous devrez punir, mais en utilisant seulement des temps morts, des regards sévères et en ignorant les réactions non escomptés. Sachez que les techniques que vous choisissez pour le éducation auront un résultat fabuleux sur l’attachement et la confiance que votre chien vous porte. par des solutions de l’homme et éthiques, votre chien apprendra à se ressentir en sécurité et protégé autour de vous et sera plus disposé à bosser avec vous et à apprendre.