L’école des chiens guides reçoit un chèque d’un Lion – Concepts d’éducation canine

4.7 (98%) 24 votes

Gérer son jeune chien au jour le jour


votre chien est un animal éclairé. Il vous suffit de lui demander de réaliser des mouvements à répétition pour qu’il saisisse ce dernier. il faut évidemment quelques techniques pour parfaire cet apprentissage. Une partie gratifiante de la possession d’un chien est d’entraîner votre chien avec succès. l’éducation est le meilleur moyen de réaliser des liens avec votre chien et vous aidera à établir une bonne relation avec lui. Qu’ils soient jeunes ou vieux – tous les chiens peuvent disposer de l’apprentissage de quelques commandes de base. Un comportementaliste qualifié peut vous aider avec des problèmes de comportement comme l’aboiement excessif, l’agressivité, la démolition et les phobies.il existe aujourd’hui 2 écoles en terme d’éducation canine et ce aussi bien chez les comportementalistes que chez les éducateurs canins. La première ( dite traditionnelle ) se base sur d’anciennes théories selon lesquelles le chien tente de dominer son éducateur. Par exemple, le chien qui saute, le chien qui vient voulez profiter des caresses, qui met la patte sur votre genou, qui ne veut pas donner un os ou son jouet, chercherait constamment à grimper dans la hiérarchie. Il est, selon cette première école, important de montrer qui est le chef et de dominer l’animal. Les partisans de cette méthode, vont, dès lors, mettre en place leur programme d’éducation autour de ce principe hiérarchique ( manger avant le chien, faire des exercices de soumission, le mettre sur le dos, proscrire l’accès aux fauteuils, etc ). La deuxième école ( dite nouvelle ou systémique ) à laquelle, aujourd’hui, nous adhérons totalement, a prouvé que les anciennes analyses étaient basées sur des observations erronées. Des recherches plus récentes démontrent qu’il n’y a pas de lien de prédominance entre 2 espèces différentes. votre chien est un animal social avec des tags parfois très divers des nôtres. La méconnaissance de ces codes est source d’incompréhension réciproque. le chien recherche surtout la sécurité et à s’intégrer dans la mobile de famille. Certaines techniques de communication particulier, permettent de réaliser une relation basée sur la collaboration et la confiance.Tout le monde n’est pas en accord sur la meilleure façon d’aborder l’éducation canine. Le consensus parmi les formateurs très en vogue actuellement se distingue par l’utilisation du renforcement positif et écarte grandement le renforcement et la punition négative. L’idée est qu’un chien est plus susceptible d’obéir systématiquement si sa réaction initiale envers vous n’est pas la crainte. Il peut dans certains cas être nécessaire d’être strict si le chien fait quelque chose qui le met en danger, mais tout choc verbal méchant doit toujours être assoupli et suivi d’une attitude positive. Tout comme nous, les chiens sont des créatures sensibles. gardez la tête à l’horizontale dès que vous enseignez, car les chiens peuvent ressentir vos émotions et se comporter donc.il existe aujourd’hui 2 écoles en terme d’éducation canine et ce aussi bien chez les comportementalistes que chez les éducateurs pour les toutous. La première ( dite classique ) se base sur d’anciennes théories selon lesquelles le chien essaie de dominer son éducateur. Par exemple, le chien qui saute, le chien qui vient voulez profiter des caresses, qui met la patte sur votre genou, qui ne veut pas donner un os ou son jouet, chercherait constamment à grimper dans la hiérarchie. Il est, selon cette première école, important de montrer qui est le chef et de dominer l’animal. Les partisans de cette méthode, vont, dès lors, gérer leur programme d’éducation autour de ce idée hiérarchique ( manger avant le chien, faire des exercices de demande, le mettre sur le dos, interdire l’accès aux fauteuils, etc ). La deuxième école ( dite nouvelle ou systémique ) à laquelle, aujourd’hui, nous adhérons pleinement, a démontré que les anciennes études scientifiques étaient basées sur des observations erronées. Des recherches plus récentes démontrent qu’il n’y a pas de lien de prédominance entre 2 espèces différentes. le chien est un animal social avec des codes dans certains cas très différents des nôtres. La méconnaissance de ces codes est source d’incompréhension réciproque. le chien recherche surtout la sécurité et à s’intégrer dans la mobile de famille. Certaines techniques de communication spécifique, aident à développer une relation basée sur la collaboration et la confiance.pensez qu’un chien reste un animal et qu’il peut avoir des monologues inattendues voire même menaçantes dans certaines situations. Il est donc essentiel de pouvoir le maîtriser. Si vous avez des enfants par exemple ou si vous vous promenez dans un lieu public, être capable de maîtriser son chien est important.basée sur le conditionnement, la méthode du clicker training est spécialement populaire. Elle consiste à faire une association dans la tête du chien le bruit du clicker à une rétribution. pour cela, il est nécessaire de marquer le moment où votre chien adopte un agissement approprié. Par exemple, si vous lui demandez de s’allonger et qu’il obéit, vous cliquerez et le récompenserez en direct avec une gourmandise. La seule difficulté se trouve dans le fait de cliquer au bon moment. Les atouts : le chien est attentif au dressage et sait que pour être récompensé, il doit adopter le bon comportement. La communication est meilleure entre le chien et son maître et il n’y a pas de rapport de puissance. Les inconvénients : le chien n’obéit pas à la parole, mais au clicker. Cela peut être problématique dans la vie de tous les jours, car il vous faudra alors toujours avoir votre clicker avec vous.L’entraînement devrait être un contentement pour vous et votre chien. Certes, il y a souvent des challenges à relever lorsque vous travaillez à améliorer vos façons, mais si vous vous sentez souvent frustré par votre chien, il est temps d’avoir d’une aide. La frustration n’est qu’à quelques degrés de la colère et vous ne serez sans l’ombre d’un doute pas en mesure de réaliser des progrès en essayant d’entraîner votre chien dès que vous vous sentez contrarié. Vous devriez également prévoir de prendre contact avec un professionnel si votre chien présente un agissement qui vous rend nerveux ( comme grogner ou mordre ), surtout si vous avez de jeunes enfants . Il est plus sûr de débuter à modifier le comportement avec un professionnel lorsqu’un chien commence à montrer des manières incommodant plutôt que d’attendre qu’ils prennent racine.Les chiens ont la capacité d’apprendre principalement de choses tout au long de leur éducation. Peut-être avez-vous déjà vu certains chiens dressés à aller trouver le journal et à le ramener à leur maître ? C’est très impressionnant. Comme nous venons de le voir, il y a parfois certains ordres de base qui sont tellement indispensables chaque jour, que je vous conseille vraiment de commencer par là. Ce sont des grands classiques de l’éducation canine et d’une manière générale, il est en l’occurence simple de les enseigner à votre chien. A ce propos, je vous recommande de interpréter cet génial article qui vous aidera à maîtriser les règles de base pour éduquer un chien. Bien sûr, votre chien va mettre un peu de temps à intégrer ces différents directives. Vous devrez répéter de nombreuses fois certains d’entre eux et faire preuve de patience. C’est le jeu, mais vous remarquerez que ce sont en général des bons instants, pendant lesquels vous développerez une relation forte et positive avec votre chien.